Jean Pierre Popelier, roubaisien et belge

Jean Pierre Popelier à l’Ensait en 2016 Photo PhW

La vie nous réserve d’heureuses rencontres. Ce fut le cas pour moi avec Jean Pierre Popelier. Alors que nous étions en train de plancher sur le Mémoire en images roubaisien, Thierry Delattre et moi, un troisième larron est venu se joindre à nous, selon le principe que plus on est de fous…

C’était le début d’une collaboration entre Jean Pierre et moi, faite d’échanges de discussions et d’écritures. Nous avons ainsi publié ensemble

« Roubaix ville de sports » et « Roubaix de A à Z » dans le catalogue des éditions Sutton.

Roubaix nous avait réunis mais Jean Pierre avait d’autres préoccupations plus larges. Ainsi s’intéressait-il à l’immigration belge dont il se revendiquait souvent : prononcer popeliere, à la flamande, disait-il régulièrement.

Cet intérêt pour ce sujet donna plusieurs livres :

L’immigration oubliée Editions La Voix du Nord, janvier 2003

Belges et Français du Nord : Une histoire partagée Editions La Voix du Nord novembre 2009

Le premier exode : la Grande Guerre des réfugiés belges en France aux éditions Vendémiaire mai 2014

Les exilés belges en France, 1914-1918 : Histoires oubliées aux édiions Racine mars 2017

Jean Pierre s’est aussi essayé au roman historique avec Daniel Vasseur. Les soldats de mars, avoir vingt ans sous la Commune aux éditions L’Harmattan en février 2005.

Il avait répondu présent à mon invitation pour une intervention dans le cadre des conférences Passages de Mémoire sur les Réfugiés Belges pendant la Grande Guerre en avril 2015.

Récemment nous échangions sur des projets autour des années vingt, du sport et d’un deuxième tome de Mémoires en image sur Roubaix, autant d’idées qu’il nous aurait fallu réaliser tout de suite parfois se donner du temps c’est aussi en perdre.

Je perds un compagnon de recherches et d’écriture, mais aussi et surtout un ami sincère, généreux et enthousiaste.

Posted in Roubaix par les livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.