La création de l’association

Évoquée en 1984, l’association Lire à Roubaix, les amis de la Médiathèque, devra attendre deux ans avant d’être créée. Pourquoi créer une telle association ? Tout d’abord, pour soutenir les actions de la bibliothèque : actions d’animation, recueil de subventions ou achats à des particuliers ou des bouquinistes de documentaires d’occasion –ce qui était mal vu par les trésoriers municipaux ; ça ne rentrait pas bien dans les cases de leur comptabilité (sic Bernard Grelle). Ensuite pour créer autour de la bibliothèque un mouvement de sympathie agissante, pour mieux la faire connaître par la population, et susciter d’éventuels dons et legs (comme par exemple ceux de MM. Guillemyn ou Bodart). Le sénateur Maire Diligent avait annoncé la création de l’association lors de l’exposition « le Livre et Roubaix » qui s’était tenue au printemps 1984, mais il souhaitait trouver un président à forte personnalité, et un comité d’honneur large et représentatif des forces vives de Roubaix. Début 1986, le feu vert est donné à Mme Constans, alors adjointe à la culture. Il n’est que temps car la création de cette association est plus qu’urgente !

Claudie Dubly, présidente de Lire à Roubaix Photo NE

Claudie Dubly, présidente de Lire à Roubaix Photo NE

En effet, lors de la préparation du budget 86/87 du plan local de développement social des quartiers, il est question de recentrer l’opération lecture existant depuis deux ans sur la bibliothèque, le porteur, le Centre Social Alma voulant se désister. Le conseil municipal du PLDS du 16 mai décide d’accélérer la constitution de l’association, pour éviter que les demandes de subventions soient faites avant qu’elle existe ! La Constitution légale de « Lire à Roubaix » intervient le 13 juin 1986. Sont élus, Mme Claudie Dubly, comme présidente, Mme Constans comme vice-présidente, Mme Bouchez comme trésorière, le secrétaire étant Bernard Grelle, le directeur de la bibliothèque. Ainsi « Lire à Roubaix » se donne comme première présidente une femme poète, Claudie Dubly, qui a déjà publié trois ouvrages : La Sève des Jours (1974), Sylvain, la vie à travers quatre saisons (1980) et Flandre charnelle (1985). La trésorière, Mme Bouchez, était alors professeur d’économie et de comptabilité au lycée Jean Moulin.

Le premier en tête Coll Lire à Roubaix

Le premier entête Coll Lire à Roubaix

Les statuts sont votés après discussion. Le but de l’association est « d’aider en tout la bibliothèque ». La première décision prise par l’association est de répondre favorablement à la demande qui lui est faite de servir de support à l’action de développement de la lecture proposée par le plan local de développement social des quartiers , et d’embaucher une salariée pour mener cette action.

à suivre

Posted in Trente ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.