AMMA n°4 : Jardins Ouvriers

Jardins ouvriers municipaux Photo NE

Jardins ouvriers municipaux Photo NE

Introduction

Le jardin apparaît dans les plus anciennes civilisations : on peut évoquer les jardins suspendus de Babylone, les jardins botaniques d’Égypte, les jardins persans, les paradeisos, jardins grecs, qui ont donné naissance au mot paradis, et inspiré le jardin d’Eden. Plus proches de nous, les jardins médiévaux et les jardins d’agrément, les jardins de l’Alhambra, les jardins Renaissance, les jardins japonais, les jardins à l’anglaise et à la française…

Le jardin traverse donc l’histoire, sous des formes et avec des utilisations diverses. L’Encyclopédie des Lumières en donne la définition suivante : espace clos d’ordinaire, planté de végétaux utiles ou d’agrément. C’est avant tout une pièce de terre où l’on cultive des plantes médicinales, des fruits, des légumes, des fleurs. La distinction entre jardin potager, verger, jardin d’agrément, et l’herbalius pour les plantes médicinales, nous vient du Moyen Âge. Il faut attendre le dix-huitième siècle pour voir apparaître les premières traces de jardins ouvriers. Dès 1776, nos amis anglais emploient le terme d’allotments ou terres allouées aux ouvriers. Mais c’est au cours du dix-neuvième siècle que de nombreuses initiatives se développent dans toute l’Europe. Les Schrebergarten, sont mis en œuvre par le médecin et pédagogue Moritz Schreber qui commence à promouvoir l’idée des jardins ouvriers dans la lignée de ses travaux sur la santé publique. L’idée est de permettre aux ouvriers de se détendre tant par la pratique du jardinage que par la jouissance d’un environnement sain et reposant. De plus la culture de fruits et de légumes destinés à la consommation directe est censée améliorer l’alimentation des travailleurs. Ces jardins sont souvent entretenus collectivement par les ouvriers, formant ainsi de petites communautés qui alimentent le lien social. Aujourd’hui, les Schrebergarten sont, en Allemagne, une véritable institution avec des règles strictes (hauteur des haies, surface des cabanes et des espaces cultivés…), des concours du plus beau Schrebergarten, et ses règles d’attribution. Les jardins ouvriers sont créés en 1838 aux Pays-Bas. où les municipalités attribuent des terrains aux familles d’ouvriers. Mais qu’en est-il en France ?atemem4001

Posted in Publications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.